Pesher

Genre littéraire

Le Pesher est une lecture de l’histoire contemporaine (invasion des Romains),

    • Sélectionnée pour être lue entre les lignes de l’Ecriture (on ne raconte pas toute l’histoire de la prise de Jérusalem par les Romains en 63);
    • Donnant un sens inédit à cette parole d’Ecriture (elle visera les Romains et non plus Babylone);
    • Mais perçu comme étant l’accomplissement (punition du méchant roi hasmonéen);
    • Dévoilé par une révélation particulière faite au prophète (le maître de Justice).

(Is 10,32-34) annonçait : 32 « Aujourd’hui… il lèvera la main sur le mont de la fille de Sion (le Temple)… 33 Le Seigneur YHWH sabaoth ébranche la couronne avec fracas… 34 le Liban (le Temple) par un puissant (be ‘addyr) tombera » (attention aux traductions approximatives). Ce sera interprété comme suit par le pesher d’Habaquq : « La communauté (qui tient lieu de Temple à restaurer), sera renversée par un puissant (Rome qui conquiert Jérusalem en -63). » Le même type de pesher est encore utilisé en (+70) par Yohanan ben Zakkaï qui salue Vespasien en train de menacer le Temple par ces mots d’Isaïe qui anticipent son futur sacre : « Vive Domine imperator (Que vive mon maître empereur)! » Vespasien y voit l’annonce de son futur sacre et accueille la proposition de Yohanan de sauver son Ecole.

Le pesher fonctionne donc parfaitement entre le -1er s. et le +1er s. ap. JC.

Le Pesher est défini comme suit dans Jesus and the world of Judaism, SCM Press 1986 p. 111 par Geza Vermes, un des meilleurs spécialistes de Qumran :
« The Qumran pesher, or fulfilment interpretation of real or presumed prophecy, occupies pride of place. In addition to its intrinsic importance, it is… our principal source for the Community’s history. The Qumran exegetes saw in the words of the prophets predictions referring ultimately to events marking the destiny of their own mouvement. »


Ch. Harold Dodd, dans According to the Scriptures, Paperback 1967 montre que le Nouveau Testament a emprunté cette façon de faire et en a tiré de véritables chaînes de passages d’Ecriture jouant cette fonction de pesher.

Le Pesher est déjà utilisé dans le livre de Daniel.
Exemple : 
Voici la manière dont l’auteur du livre de Daniel (supposé avoir sa vision en l’an 3 de Cyrus roi de Perse -551 à -529) parle d’Antiochus Epiphane (-175 à -164)
(Dn 11,28-30) : « Il rentrera dans son pays avec de grandes richesses, le cœur contre l’Alliance sainte. Il agira puis il rentrera dans son pays. 29 Le moment venu il retournera vers le midi, mais il n’en sera pas de la fin comme du commencement. 30 Les vaisseaux des kittim viendront contre lui et il sera découragé… Des forces viendront de sa part profaner le sanctuaire citadelle ; ils aboliront le sacrifice perpétuel... »


Le lien est fait par l’auteur du livre de Daniel avec la prophétie de Balaam :
(Nb 24,23-24) « Des peuples de la mer se rassemblent au Nord. 24 Des vaisseaux du côté de Kittim. Il oppriment Assur… lui aussi périra pour toujours. »


L’auteur voit la flotte romaine (Kittim) interdisant l’accès d’Alexandrie à Antiochus comme la réalisation de la prophétie de Balaam. Et donc aussi la réalisation de la prophétie quelques versets plus haut  : 
(Nb 24,17) « Je vois, mais non pour maintenant, je l’aperçois mais non de près, un astre issu de Jacob devient chef, in sceptre se lève issu d’Israël… »   

Ce dernier verset sera encore utilisé en pesher par rabbi Aqiba (+135) qui verra en Simeon ben Kosiba celui qu’il appellera Bar Kokhba/le fils de l’Etoile. Cette lecture en pesher est donc attestée depuis la rédaction du livre de Daniel (-2ème s.) jusque rabbi Aqiba (+2ème s.). Le Nouveau Testament est au centre de cette utilisation, que ce soit avec le pesher d’Habaquq à Qumran ou le pesher d’(Is 11) ou de (Nb 24). Le pesher de l’étoile de Jacob sera au centre des Evangiles de l’enfance. Il insère l’histoire dans le cadre de la prophétie. 

Les publications de référence :

les_seuils_de_la_foi

Editions Parole et Silence et Université Catholique de Lille

En savoir plus
Le blasphème de JésusLe blasphème de Jésus
Les fondements bibliquesLes fondements bibliques
Entrer dans la foi avec la BibleEntrer dans la foi avec la Bible
Autre publication du père Jacques Bernard
Ressources théologiques et philosophiquesRessources théologiques et philosophiques